la danse et les gens

Les interventions artistiques pour le public.

La Cie François Rascalou décline et croise les mots Art – Territoire – Inventer – Relier.

Nous proposons des interventions artistiques pour tous les publics, enfants, adolescents, adultes amateurs, et imaginons des formes spectaculaires qui font appel aux ressources de chacun d’entre nous.
Nous sommes très attachés à ce que demeurent vivants les liens d’un artiste avec la « cité », avec ses concitoyens, avec « les gens ». Qu’elles concernent les enfants, les amateurs, les personnes en souffrance, les interventions artistiques de la Cie ont à cœur de mettre à jour, pour chacun, la possibilité d’une intimité avec l’art. Il est nécessaire, au-delà du spectateur, de considérer l’individu comme un acteur culturel et artistique, participant, émancipé, constructeur de sens. Sans jamais se départir d’une exigence d’artiste, sans jamais se couper de la réalité. Nous sommes en permanence en état de création, de la répétition d’un spectacle par des artistes professionnels à l’atelier de création pour des lycéens, de la représentation d’un spectacle à la proposition d’un Laboratoire/performance pour le public.

le Labo tentative/tentation
écriture et danse pour le public
Sensiblement ensembles
parcours sensible du public
Xtaz
c’est pour les night clubbers
Dansons nos différences
c’est pour les enfants

ces propositions font échos aux mots magnifiques de André Leroi-Gourhan, anthropologue et historien:
« La perte de la découverte manuelle, de la rencontre personnelle de l’homme et de la matière au niveau artisanal a coupé l’une des issues de l’innovation esthétique individuelle. Dans un autre sens, la vulgarisation artistique fait vivre passivement les masses sur le fonds planétaire, mais il en est de l’art comme de l’aventure, les peintres chinois et les sculptures mayas se ratatineront comme les cow-boys et les zoulous, parce qu’il faut un minimum de participation pour sentir. Le problème de la ration d’art personnel est aussi important pour l’avenir de l’homo sapiens que celui de sa dégradation motrice »

André Leroi-Gourhan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s